Des créature Légendaire

 

Dans la mythologie grecque, les centaures (en grec ancien Κένταυροι / Kéntauroi) sont des créatures mi-hommes mi-chevaux que l'on disait issues soit d'Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie .

Maintenant une histoire :

                                                                                            Le combat contre Héraclès

 

Héraclès fut un temps l'hôte de Pholus tandis qu'il traquait le sanglier d'Érymanthe. Il exprima un jour le souhait de boire du vin : Pholos le prévint qu'il n'osait ouvrir la jarre à vin, qui était commune à tous les centaures. Mais sur l'insistance du héros, il s'y résolut : alors les autres centaures, sentant l'odeur du vin, devinrent furieux et se jetèrent sur Héraclès, qui en tua plusieurs et poursuivit les autres.

Licorne

 

 

La licorne, parfois nommée unicorne, est une créature légendaire généralement décrite comme proche du cheval et de la chèvre et de couleur blanche, possédant un corps chevalin, une barbiche de bouc, des sabots fendus et une grande corne au milieu du front, droite, spiralée et pointue, qui constitue sa principale caractéristique.


La licorne est mentionnée depuis l'Antiquité grecque, sous le nom de monocéros. Elle devint l'animal imaginaire le plus important du Moyen Âge à la Renaissance[S 1], que ce soit dans l'iconographie des bestiaires médiévaux qui la décrivent comme un animal sylvestre très féroce, symbole de pureté et de grâce, que seule une vierge peut capturer, ou dans les encyclopédies où sa corne possède le pouvoir de purifier l'eau de tout poison et de guérir les maladies. Des objets présentés comme d'authentiques « cornes de licorne » s'échangèrent durant ces périodes.

On découvrit peu à peu que ces « cornes de licorne » étaient en réalité la défense d'un mammifère marin, le narval, et que les multiples descriptions qui avaient été faites de la licorne correspondaient aux déformations d'animaux comme le rhinocéros et l'antilope. La croyance en l'existence de la licorne fut discutée jusqu'au milieu du XIXe siècle et de tous temps, la bête intéressa des théologiens, médecins, naturalistes, poètes, gens de lettres, ésotéristes, alchimistes, symbolistes et historiens.

Aujourd'hui, la licorne est une créature légendaire parmi les plus typiques et les plus connues du domaine de la fantasy, de nombreux travaux d'érudits et des œuvres de fiction lui étant entièrement consacrés. L'imagerie moderne de la licorne est souvent devenue celle d'un grand cheval blanc portant une corne unique au milieu du front.

L'Hippogriffe

Un hippogriffe, parfois orthographié hippogryph et hippogryphe, est une créature imaginaire

volante. Mi-chevalet mi-aigle, il est décrit comme le fils d'une jument et d'un griffon et

ressemble à un cheval ailé avec la tête et les membres antérieurs d'un aigle. Évoqué par

le poète latin Virgile dans ses Églogues, l'hippogriffe était lié chez les Grecs au culte

d'Apollon où il était confondu avec le griffon. Sa figure est issue du bestiaire fabuleux des

Perses et de leur Simorgh, au travers du griffon. Il est ensuite nommé pour la première fois

dans les romans de chevalerie médiévaux qui le décrivent comme extrêmement rapide,

monture de magiciens et de nobles héros. Il est la monture du Roland de l'Orlando

furioso de l'Arioste, au XVIe siècle, qu'il emmène sur la lune. Parfois représenté sur des

blasons en héraldique, il est, comme de nombreuses créatures de légende, repris dans

les œuvres modernes, notamment le jeu de rôle, les jeux vidéos, ainsi que des

romans de fantasy comme la saga Harry Potter.

Hippocampe

hLes hippocampes (cheval de mer) (du grec ἵππος, híppos, (« cheval ») et de κάμπος, kámpos, (« poisson marin »)), sont des poissons à nageoires rayonnées que l’on trouve dans les eaux

tempérées et tropicales partout dans le monde. Comme beaucoup d’espèces, ils souffrent de la destruction de leur habitat et de la surpêche. eval ailé vient de la mythologie grecque. Quand le héros grec Persée décapite Méduse, du sang s’écoule et naît Pégase. Il est capturé par Bellérophon le roi de Corinthe, qui lui passe autour du cou une bride Bellérophon, chevauchan Pégase, vainc la , monstre mi-lion, mi-dragon soufflant des flammes, fils de Typhon. Mais quand Bellérophon s’élance pour escalader l’Olympe, Zeus le désarçonne. Pégase devient la monture de Zeus et lui porte ses éclairs puis en fait une constellation.






Ce légendaire cheval ailé vient de la mythologie grecque. Quand le héros grec Persée décapite Méduse, du sang s’écoule et naît Pégase. Il est capturé par Bellérophon le roi de Corinthe, qui lui passe autour du cou une bride en or. Bellérophon, chevauchant Pégase, vainc la Chimère, monstre mi-lion, mi-dragon soufflant des flammes, fils de Typhon. Mais quand Bellérophon s’élance pour escalader l’Olympe, Zeus le désarçonne. Pégase devient la monture de Zeus et lui porte ses éclairs puis en fait une constellation.

Odin

 


Le Sleipnir ((Le cheval a 8 pattes))

Fils de Loki et Svadilfari. Né de Loki tandis que déguisé comme une jument. Loki le donna à Odin comme une offre de paix. Il fut loyal envers Odin et le porta dans beaucoup d'aventures. Il avait huit pattes et il pouvait galoper aussi bien sur terre, sur mer que dans les airs.

La Légende :

Les dieux avaient été rudement éprouvés par les attaques de leurs ennemis les géants, et ils éprouvaient le besoin de pouvoir se protéger dans une forteresse. Mais aucun d'entre eux ne savait comment la construire... C'est alors qu'un géant se proposa pour construire la plus grande et la plus puissante de toutes les forteresses. Mais en échange, il ne demandait rien de moins que le soleil, la lune et Freyja, la belle déesse de l'amour!

Les dieux se demandaient comment faire et c'est alors que Loki, dieu du feu et du mensonge, proposa un marché : si le géant terminait la forteresse en moins de trois ans, il recevrait le paiement demandé, mais sinon, il ne recevrait rien! Et il devrait travailler seul, et seulement la nuit. Les dieux ne pensaient pas le géant capable d'un tel exploit, et l'accord fut conclu.

Mais le travail avançait très vite! Les dieux inquiets envoyèrent Loki espionner le chantier, et il se rendit compte que le géant utilisait un cheval nommé Svadilfari pour transporter les matériaux de construction, une magnifique bête, qui faisait plus de la moitié du travail à lui seul.

Il restait encore trois jours avant l'expiration du délai et la forteresse était presque finie! Les dieux commençaient à regarder Loki d'un mauvais oeil - après tout, c'était lui qui avait proposé le marché, ce serait sa faute si on perdait le soleil, la lune et Freyja! Il se sentit obligé d'agir.

Le lendemain au coucher du soleil, Loki se transforma en jument, et courut du côté du chantier. Le cheval du géant la poursuivit toute la nuit, et le géant ne put même pas lui faire amener un seul chargement de pierres. Le lendemain, ce fut la même chose, et encore le surlendemain. Le jour du délai arrivé, le géant furieux partit les mains vides.

Plus tard, Loki enfanta un poulain à huit pattes ; c'était le fils du cheval du géant, et c'était le plus rapide de tous les chevaux du monde. Il fut appelé Sleipnir et devint la monture d'Odin.

Pégase

 

Selon la plupart des légendes (relatées dans la Théogonie d’Hésiode), il jaillit avec Chrysaor du sang de Méduse quand celle-ci est décapitée par Persée — d’où son autre nom de Medusæus, utilisé par exemple dans les Métamorphoses d’Ovide. Selon d’autres traditions, Poséidon était le père des deux.

Après sa naissance, Pégase quitte aussitôt la terre pour rejoindre les dieux. Il porte le tonnerre et les éclairs de Zeus. Il est capturé par le héros Bellérophon (ou bien lui est donné par Athéna), qui parvient à le maîtriser et s’en sert ensuite comme monture dans son combat contre la Chimère. Mais quand Bellérophon, saisi d’orgueil, voulut monter sur l’Olympe avec lui, Zeus envoya un taon géant piquer le cheval. Sous le coup de la douleur, Pégase désarçonna son cavalier qui retomba sur la terre, et le cheval monta seul dans le ciel, changé en constellation.

 

Épona

 

Épona [e'ponə] était une « déesse » majeure de la mythologie celtique dont le culte est attesté en Gaule par des sources gallo-romaines. Elle est associée au cheval, animal emblématique de l’aristocratie militaire gauloise, dont les expéditions ont entraîné la diffusion de son culte. Elle a pour équivalent Rhiannon chez les Celtes insulaires du Pays de Galles et Macha en Irlande.

Le plus ancien renseignement sur cette déesse gauloise se trouve chez Juvénal "...iurat/ solam Eponam et facies olida ad praesepia pictas".On y fait aussi allusion chez Minucius Felix : "Nisi quod vos et totos asinos in stabulis cum vestro vel [sua] Epona consecratis". Un grec, Agesilaos, nous parle de sa naissance : "Comme il était misogyne, Phoulouios Stellos eut commerce avec une jument, celle-ci, arrivée à son terme, mit au monde une belle petite fille et la nomma Épona ; et c'est elle, la déesse qui prend soin des chevaux".

Benoit a trouvé les plus anciennes trace du culte d'Epona dans la province du Danube et affirme qu'il fut introduit en Gaule par des peuples cavaliers venus de l'est. Bien que le nom soit d'origine gauloise, on trouve des bas-reliefs d'Epona en latin et, plus rarement, en grec, qui ne furent pas toujours les œuvres des celtes — le bas-relief d'Epona à Mainz, en germanie, est l'œuvre d'un syrien — mais aussi de germains, de romains et d'autres habitants de l'empire romain.

Le calendrier romain lui aurait consacré le 18 décembre, comme le montre le calendrier agricole de Guidizzolo, en Italie, mais cela peut être une simple célébration locale. Elle fut intégrée au culte impérial par les empereurs romains en tant que Epona Augusta ou Epona Regina.

On a retrouvé des inscriptions relatives à la déesse Épona en Lorraine, dans les provinces rhénanes d'Allemagne, en Suisse mais aussi dans les pays d'Europe centrale et jusqu'en Hongrie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×