Film de chevaux

Crin Blanc

 

Crin-Blanc est un film français d'Albert Lamorisse, sorti en 1953. Le titre fait référence au nom du cheval du film.

De ce film sont issus deux livres du même titre : le premier, publié en avril 1954 chez Hachette, avec le texte d'Albert Lamorisse et de Denys Colomb de Daunant et des photos exécutées lors du tournage du film ; le second, adaptation romancée par René Guillot.

Synopsis 

En Camargue, Crin-Blanc est le chef d'un troupeau de chevaux de Camargue en liberté. Un jour, il se fait capturer par les hommes. Mais il réussit à s'échapper. De caractère intrinsèquement sauvage, il ne peut être apprivoisé que par Folco, un petit garçon partageant ce même trait de caractère. Une profonde amitié va alors naître entre les deux protagonistes.

Critiques 

Encensé par les critiques, Crin-Blanc est considéré en 2007 par Terrence Rafferty de The New York Times comme l'un des plus beaux films pour enfants de tous les temps :

« Crin-Blanc est parmi les films pour enfants les plus célèbres et les plus récompensés à travers le monde (...) le ton du film est tel qu'on reste béat d'admiration devant les merveilles qui se déroulent sous nos yeux (...) Vous sentez, comme dans certains autres films, la peur de la nature toute-puissante... et Lamorisse était réellement un remarquable artiste, l'un des plus grands poètes du cinéma et un explorateur intrépide de l'outback fascinant et effrayant de l'imagination »

Des critiques ont également pointé l'image fausse de la Camargue véhiculée par ce film, ainsi, dans The Washington Post, le critique Philip Kennicott dit cyniquement qu'il aime la mise en scène, et qu'« il y a des raisons tout à fait louables de garder [ce film] en circulation. Visuellement, c'est une pièce maitresse ». Toutefois, Kennicott note que ce film prend place dans un monde de mensonges, et écrit : « Un jeune garçon et son cheval sont pris en chasse par des gardians adultes – pendant qu'un narrateur laisse planer la vague promesse d'un monde meilleur à venir. La belle imagerie [de ce film] est déployée comme support moral - une promesse de récompense pour des bonnes actions - à peine plus sophistiquée que celle du lapin de Pâques ou du Père Noël. Ah, la longue tradition d'endoctrinement des enfants par les adultes dans une vision du monde qui ne les conduira qu'à la déception amère, à moins que les jeunes refusent de grandir ».

Spirit

 

The Spirit est un film américain adapté du comic Le Spirit, créé par Will Eisner dans les années 1940. C'est Frank Miller, auteur de comics à succès comme Batman: Year One,The Dark Knight Returns ou Daredevil, qui réalise le film. C'est sa seconde réalisation après l'adaptation sur grand écran de son œuvre Sin City, dans le film du même nom co-réalisé avec Robert Rodriguez.

Initialement prévue pour le 4 février 2009, la sortie du film a été avancée en France pour le 31 décembre 2008.

Synopsis 

Denny Colt, ancien policier, revient mystérieusement d’entre les morts sous le nom de « Spirit ». Son unique but est désormais de combattre le crime qui gangrène la ville de Central City. Il utilise chaque fois des « punitions » plus ingénieuses les unes que les autres. Mais il a un ennemi de taille : Octopus, qui est prêt à rayer Central City de la carte.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site